• EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

    EURO169 - Départ en Danzig

     

     

    Tour 1 :

    Un départ étrange je trouve. Je me retrouve en Danzig, dans une zone un peu encombrée. On se retrouve à 5 à devoir se partager les pays Slaves. Sachant que parmi les 5 se trouve Angelo de Chasseloup, seigneur que je viens de trahir sur l'EURO168, et qui m'en veut encore à mourir. Ca ne va pas être simple de défendre ma place.

     

    Déjà, j'essaye à tout prix de faire d'Angelo de Chasseloup un allié, et lui expliquant que j'ai changé... Y a bien quelqu'un qui a réussi à devenir président comme çà !

     

    Dans le même temps, Leiff Sagramorson et Boniface propose une alliance à 5. Je ne vois vraiment pas leur intérêt. Ca ne fait pas beaucoup de territoire à se partager. Ca fait une "alliance resserré" un peu grande, et surtout, pas sous mon impulsion (donc je maitriserai beaucoup moins à la fois la situation, et les buts de cette alliance).

     

    Je propose dare-dare à Myth et Angelo (et surtout à Myth, qui est diagonalement positionné vis à vis de moi dans cette zone de 5 seigneurs) une alliance, avec comme objectifs d'éliminer les

    2 autres seigneurs dans un 1er temps.

     

    Angelo nous annonce qu'il accepte, mais que lui ne fera pas la guerre, il veut partir vers le sud. Il faut bien que certains fasse le sale boulot, Myth me suis, on y va. Déclaration de guerre à Leiff, je ne signe pas d'alliance pour jouer vite et conquérir les terres qui m'intéresse sans risque de  félonie.

    (A postériori, je me rends compte de l’erreur. Soit on joue basse renommée pour tenter de prendre des territoires tout en rendant possiblement félon les autres (voir prendre les territoires avant ses alliés), soit on veut faire une guerre, il y a alors tout intérêt à jouer avec une haute renommée).

     

     

     

    Tour 2 :

    Mon départ n'est pas si bon que ca. J'ai recruté, mais je suis dans les derniers en renommée. Ce qui fait que Leiff, qui lui est dans les meilleurs, va pouvoir recruter pour pas trop cher. Myth a aussi déclarer la guerre à Leiff, Boniface lui est allié avec Myth et Angelo, (alors que je n'ai rien signé avec lui dans le but de pouvoir lui déclarer la guerre rapidement au besoin).

     

    Je tente de réparer ce faux-pas, en ralliant Boniface à notre cause. Sachant, que je ne lui fait pas spécialement confiance. J'ai du mal à lire son jeu : c'est un débutant? Il ne voit rien, ne comprend pas ce qu'il se passe autour de lui? C'est un fin manipulateur qui sait jouer avec nous? Bref, je ne sais pas !

     

    Je recrute un maximum, et j'attaque tout autour de moi. Le but, c'est d'asphyxier économiquement Leiff. Prendre 4 territoires, en ne lui en laissant qu'un seul de sain économiquement. De la sorte, on pourra le tuer à petit feu, voir d'un seul coup !

     

     

     

    Tour 3 :

    Tout s'est passé comme je l'avais prévu. J'ai pris 4 territoires, et Leiff 1 seul de sain. Cependant son recrutement est impressionnant, je vais avoir du mal à le tuer rapidement. Les points positifs sont que j'ai fait la jonction avec mon allié Myth, et que nous devrions pouvoir isoler Leiff sur 1 seul territoire. Il sera peut être plus facile par la suite de le tuer.

     

    Boniface, qui a maintenant signé l'alliance avec moi, me propose de me donner 1500 hommes contre un territoire. QUOI? 1500 hommes?

    C'est moi qui ai engagé les discussions avec lui, mais à la base, je voulais simplement l'entuber. Lui proposer 2 territoires en partant du principe qu'il est débutant, disant que je lui en achète qu'un. (On me l'a fait, je peux le faire).

    Mais lui répond en me proposant un territoire contre 1500 hommes. Il a vu qu'on ne pouvait pas acheter 2 territoires par tour (moi non). Il n'est pas mauvais, il propose un plan détaillé d'achat qui est intéressant. Il me laisse le choix.

    Bref, je trouve qu'il négocie très bien. Des messages concis, pas d'emballages, mais des propositions intéressantes.

    J'ai envie malheureusement de la trahir quand même. Il n'y a pas la place pour 4 dans l'espace qui nous est alloué. Angelo est très très silencieux. A ce moment précis, Myth veut attaquer Boniface, moi j'aimerais que lui et Boniface attaque Angelo. Je ne passerais pas pour un traire vis à vis de la même personne 2 fois de suite.

     

    Aaaaah, c'est dur.

    Quoi qu'il en soit, je ne vais mettre en vente qu'un seul territoire à Boniface (sur les 2 que je suis sensé mettre en vente, pour assurer le vente vis à vis des attaques de Leiff). Si je reçois les 1500 hommes, ca me sera vraiment difficile de trahir Boniface par la suite.

     

    Vis à vis de Leiff, j'essaye de faire une attaque/défense pour l'isoler sur un seul territoire. Je pense (et espère) que ca sera KAUYAVA. Si Boniface transfère réellement 1500 hommes, il devrait être mort dès le prochain tour.

     

     

     

    Tour 4 :

    Catastrophe, tout ce que j'avais mis en place ne s'est pas déroulé comme prévu. En fait, j'ai levé les troupes sur un petit général, qui devait tout transférer sur mes 2 gros généraux un peu plus loin. Le transfert n'a pas eu lieu, à cause d'une erreur d'ordre vraisemblablement. Résultat, le petit général est parti attaquer (il était programmé pour faire une attaque d'immobilisation, ou de récupération de terre vide) avec les 2000 hommes qu'il avait. Résultat, il est mort, avec ses 2000 hommes. En gros, j'ai perdu toute l'armée que j'avais levé ce tour-ci. Et j'ai simplement tué 300 hommes de Leiff en gonflant bien sa renommée.

     

    Il s'enfonce un peu plus dans mes terres et contrôle encore 2 terres (toutes 2 déjà pillées). Je vais donc devoir re-piller toutes mes terres restantes (sauf 1) afin de recruter encore 2000 hommes. Cette guerre m'aura totalement ruinée.

     

    Boniface n'a pas tenté d'acheter les territoires. Il n'a pas non plus transférer les hommes. Ca me rassure, il est moins "fidèle" et "dévoué" qu'il le clame, ca sera moins dur de le trahir s'il continue avec ce jeu la.

     

    Je programme une saison qui ressemble fortement à la précédente. Attaque/défense des territoires de Leiff, en pensant qu'il va continuer sa fuite en avant vers LAUSATIA.

     

    Angelo, Boniface et le Seigneur de Trencavel m'invite tous à leur joute. Je suis prisé, c'est agréable.

      

     EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est 

    (Je suis en vert pomme) 

     

     

    Tour 5 : 

    Ce tour est plus réussi que le précédent. Leiff est allé s'enfermé en SILESIA, et la vente de KAUYAVA à Boniface est passée ce tour-ci. Cela veut dire que je n'ai plus de frontière avec Leiff. Sachant que j'ai battu certains de ses chevaliers + mes chevaliers ont brillé lors des joutes, je suis bien placé. J'ai des chevaliers forts, plus aucune guerre dérangeante, et des alliés fidèle je pense.

     

    Angelo vient vers moi en me proposant un mariage entre nos 2 avatars. Cela serait la signature d'une alliance forte. J'accepte l'idée et j'impose Myth comme "témoin" et donc comme membre à part entière de cette alliance.

     

    Boniface n'a toujours pas transféré les hommes qu'il m'a promis depuis 2 tours. Je deviens plus menaçant dans mes négociations avec lui. Et comme il voit que je viens de gagner contre Leiff, il m'assure que cette fois-ci il ne se trompera plus dans les ordres.

     

    Angelo me dit qu'il va faire en sorte que Leiff ré-attaque KAUYAVA et LITTLE-POLAND. J'ordonne 2 attaques afin de prendre KAUYAVA (initialement à Boniface) et LITTLE POLAND (initialement à Myth). Cela pourrait me faire un joli +2, notamment à la barbe des mes alliés. En plus, je peux battre Leiff en combat singulier juste avant la joute royale, ce qui serait un très très bon plan pour me placer en position de la gagner, en tout cas d'avoir une chance de la gagner.

     

    Je négocie tout ce que je peux pour que Angelo/Myth/Boniface partent en guerre au sud contre Captain qui devient de plus en plus menaçant et qui s'étend dangereusement. Cela permettrait aussi d'éloigner les chevaliers de Boniface de mes terres. Toujours bon à prendre quand la confiance n'est pas idyllique.

     

    Enfin, je déclare la guerre à Le Goret en Allemagne qui va se faire écarteler par Lucky Look et Trencavel. Si je peux participer à la curée en prenant 1 terre, c'est toujours ca de gagner !

     

    J'espère après ce tour me replacer en RG, mais aussi me placer en tant que candidat à la victoire (ce que je pensais être pas faisable le tour d'avant encore).

     

     

     

    Tour 6 : 

    C'est Steve qui gagne la joute royale. Aucune influence pour moi. Tant mieux même. Steve venait de se faire trahir de partout, ca lui donnera un peu répits, et peut être une chance de ne pas mourir aussi vite qu'il aurait du.

     

    Leiff est définitivement partie de ma région. Captain au sud lui a offert un peu de répits en lui vendant une terre. J'ai pu prendre SILESIA, mais par contre, KAUYAVA est resté aux mains de Boniface. Enfin, Boniface a enfin transféré 1500 hommes. ENFIN. Bref, il a mis le temps, mais il l'a fait. Nous verrons plus tard ce que nous pourrons faire vis à vis de lui.

     

    Durant cette saison, je vais continuer à faire gonfler tranquillement mon économie encore à l'agonie. Je vais aussi me marier avec Angelo de Chasseloup. Un peu de RP agréable, qui a pour but d'unir Angelo/Myth et moi même dans un contexte sympathique.

     

    Angelo a déclarer la guerre à Captain, et me vend aussi AUSTRIA. Je vais donc aller au sud avec quelques généraux pour le soutenir si besoin.

     

    Seule activité militaire du tour, je vais tenter de prendre HOLSTEIN à Le Goret totalement à l'agonie. Il y a tout de même un faible risque de félonie vis à vis de Trencavel, qui pourrait pourrir toute son économie pour me rendre félon. J'ai tenté un peu de négociation et d'intox pour le décourager, mais je pense vraiment qu'il n'a ni l'intérêt, ni l'envie de le faire. Je vais donc prendre ce petit risque.

      

      

    EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    Une gazette commence à montrer au grand jour notre alliance, qui se nommera le « Block de L’est » par la suite.

     

     

     

    Tour 7 :

    J'ai bien pris HOLSTEIN. Pas de problème vis à vis de la. Au sud, mes alliés avancent contre Captain.

     

    J'ai bien acheté aussi AUSTRIA à Angelo. Je compte m'en faire une terre de recrutement. Cette saison risque d'être cool encore.

    Je vais continuer à remonter la pente avec mon économie, et me replacer bien en termes de RG. Je vais aussi envoyer mes chevaliers se placer dans l'hypothèse d'une déclaration de guerre de Lucky contre Angelo.

     

    J'essaye de faire organiser des joutes entre nos alliés. Le seigneur de Trencavel me fait savoir qu'il a des problèmes avec Montloup. Il n'est plus allié avec les français, je tente un rapprochement significatif avec lui.

     

    Je prends l'initiative en fin de semaine d'essayer de monter une alliance contre Lucky Look, comprenant Angelo e Chasseloup et le seigneur de Trencavel et Hugues V en Angleterre. Le but est qu'ils attaquent Montloup (c'est leur choix) en donnant un coup de main contre Lucky.

    Notre alliance est de plus en plus mise en lumière par des gazettes :

      

    EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

     

     

     

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

    Tour 8 : 

    Ma remontée économique se fait petit à petit. Et mon plan contre Lucky avance un peu. J'ai réussi à placer mes chevaliers face à lui. Par contre, tout ceux avec qui je veux monter le plan sont allié à lui (Angelo, Trencavel et Hugues). Ceux-ci m'assurent quand même qu'ils veulent jouer avec moi contre lui. Je m'apprête donc ce tour-ci à lui déclarer la guerre, en continuant à placer mes chevaliers de façon efficace. J'ai préparé une demande de 8000 écus à Angelo afin de financer cette guerre. Trencavel m'assure qu'il va suivre dans mon plan. En même temps, il me dit qu'il se prépare à se retourner contre Hugues. Je ne sais pas trop quoi en penser. Dans le même temps, j’apprends que Diablo et Lucky commence à se repositionner contre nous à l'est. C'est donc maintenant qu'il faut lui déclarer la guerre.

    Mes alliés du nord, de l'alliance sacré (Myth, boniface et Angelo) vont bien avancer contre Captain. Voila une alliance qui marche bien.

     

    Je prépare une petite gazette pour mettre encore en lumière la puissance de Diablo et de ses alliés, mais je n’arrive pas a publier cette gazette.

    EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

     

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

        

     

    Tour 9 :

     

    Ca y est, la guerre est déclarée contre Lucky Look, on recommence à rentrer dans le dur. Vraiment le dur. Mes 4 meilleurs chevaliers sont placés pour ravagé les terres de Lucky. Dans le même temps, Hugues V à trahit Trencavel, il va y avoir la guerre en Angleterre. Ca va m'enlever un certain poids des épaules.

     

    Je vais lever pour 14500 écus d'hommes et Angelo de Chasseloup va lever pour 10 000 écus d'hommes (mais pour plus d'hommes que moi tout de même). Ca va faire une vague à 4 têtes avec un total d'environ 12 000 hommes qui vont déferler dès le tour suivant sur l'Allemagne.

     

    Je tente une négociation avec l'Abbé et Diablo pour signer avec eux un partage de l'Allemagne, et qu'ils trahissent donc leur allié. Cependant, même si Diablo semble accepter la chose, l'Abbé lui se montre beaucoup plus récalcitrant, car dans le même temps, Zinedine et lui se livre à une joute verbale. Il tente de me mettre sur le dos l'acharnement de Zinedine (Pourtant, je n'ai rien à voir avec). Je vends mes prochaines conquêtes à Angelo et Boniface (pour reprendre aussi dans la foulée KAUYAVIA, c'est toujours ca de pris) afin de pouvoir défendre plus facilement mes terres lors des conquêtes.

     

    Je déclare la guerre préventivement à l'Abbé et à Diablo. Le but n'est pas réellement de leur faire la guerre, mais plutôt de m'assurer que je pourrais mener mes attaques sans risque de félonie ou de blocage. Malheureusement, j'ai peur que cette déclaration soit mal comprise et braque totalement Diablo et l'Abbé au final. Mais bon, on verra bien.

     

     

     

    Tour 10 : 

    Bilan assez mitigé durant ce tour. Mes attaques sur Lucky sont toutes passées. Cependant, Lucky s'est félonisé sur Angelo afin de s'enfoncer dans ses terres. Nous en avons perdu BOHEMIA, FRANCONIA et AUSTRIA, donc 2 terres très importante, dont ma terre de levée dans le coin. Boniface n'a pas respecté l'appel aux alliés, ca l'a félonisé, en plus d'avoir perdu son alliance avec nous. Heureusement, il n'a pas l'air de vouloir nous trahir.

    J'ai bien déclaré la guerre à Diablo et l'Abbé, cependant, ceux ci ont "trahi" Lucky en lui déclarant la guerre en 1 seul tour. Cela parait étrange tout de même, cette coordination. Il ne serait pas étonnant qu'en fait Lucky soit dans le coup, et que Diablo et l'Abbé ne voulait que tenter de me rendre félon par exemple, sur les terres de Lucky. Ceux ci acceptent tout de même que l'on re-signe la paix ensemble.

     

    Ce tour-ci, nous mobilisons donc beaucoup de fond pour pouvoir tuer Lucky. De mon côté, je continue mon avancée sur ses terres et envisage de prendre CHAMPAGNE et LORRAINE. Il y a la possibilité que Diablo tente de m'avoir en m'attaquant en CHAMPAGNE. Nous verrons bien leur intention à ce moment là. Il me restera à prendre HAINAULT par la suite, ca sera la dernière terre qui est sensé me revenir dans ce plan de conquête !

     

    Ce tour-ci, c'est aussi la joute royale. Je suis très bien positionné avec 4 chevaliers dans le TOP10, et pas tant de retard que ça sur les 1er ! Enfin, mon C-S a bien rattrapé son retard en renommée, il est maintenant mon meilleur chevalier, ce qui me permettra de voir venir les prochaines joutes sans craintes de désertion.

    EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

      

      

      

      

      

      

     

      

      

      

      

      

      

      

      

     

     

    Cette petite carte, première d’une longue série que je vais faire, permet d’organiser l’attaque sur Diablo. On y voit l’incursion de Lucky dans les terres d’Angelo, due à sa félonie volontaire. Cependant, on voit aussi le nombre de nos chevaliers près à défendre et continuer l’attaque.

     

     

     

     

    Tour 11 : 

    Diablo n'a pas signé la paix. Il souhaite donc continuer la guerre avec moi? Il me dit que non, que c'était un tour pour voir. Cependant, il a y beaucoup de territoire que je ne peux pas défendre malheureusement. Notamment, BAVARIA, l'ALSACE et la LORRAINE. De plus, l'Elfe m'a appelé, ce qui va m'empêcher de signer la paix ce tour-ci avec Diablo. On se lance donc dans une lutte épique contre le français puissant.

    Je vais tenter une percée en BURGUNDY avec mon 2ème meilleur chevalier. Si cela passe, j'aurais accès au cœur du territoire de Diablo, ce qui pourrait être catastrophique pour lui, et pour le reste, je me prépare à défendre les territoires que je peux, avec l'aide d'Angelo (pas très dispo cette semaine, ce qui complique la mise en place de la stratégie).

     

    Je vais aussi devoir déclarer la guerre à Boniface à cause de l'appel de l'Elfe. Ce qui va scinder notre alliance du Block de l'Est. Cependant, nous nous jurons fidélité malgré ces aléas.

    Myth et Boniface se prépare à entrer en guerre au sud en Grèce contre Xedin, et vraisemblablement aussi l'Abbé.

     

    Mes chevaliers ont bien subit pendant le tour dernier, et Diablo a fait un bon considérable en terme de puissance de ses chevaliers. La guerre n'est pas gagnée d'avance, et on verra bien ce qu'il en est. J'arme un peu mes chevaliers à la frontière française. Je fais de la défense statique pour certain, et une tentative de percée en territoire ennemi pour d'autres. Angelo devrait me rejoindre dans la guerre dès la saison prochaine. Avec ses chevaliers qui devraient attaquer après Diablo, nous aurons une chance de lui faire mal et de gagner cette guerre.

     

     

     

    Tour 12 : 

    Nous avons bien reculé face à Diablo. Il a pris les terres que nous ne pouvions pas défendre (BAVARIA, ALSACE, etc...), il m'a même tué l'un de mes chevaliers au nord vers l'ALSACE (90) alors qu'il possédait une armée de 3000 hommes. Mais le plus grave, c'est que Trencavel et l'Abbé ont tous deux pillé totalement leur terre afin de transférer leurs écus à Diablo. Cela lui fait alors un trésor de 100 000 écus avant le début de la saison 12. Autant dire que Diablo à fait un bon monumental jusqu'à 1300 en RG, nous devançant de 400 points d'un coup, il possède déjà 20 000 hommes (j'en ai 20 000 et Angelo 15 000), mais pire que cela il a 100 000 écus en stock destiné à nous battre. Nous sommes donc dans une position très délicate.

     

    Et pour couronner le tout, l'Elfe à signer la paix avec Diablo, et Hugues à signer la paix avec Trencavel ET Diablo. Nous sommes donc maintenant bien seul face à un Diablo surpuissant. Les espoirs de victoires se sont volatilisés presque entièrement.

     

    Premièrement je tente de ramener l'Elfe et Hugues dans nos filets. L'Elfe est très très réticent, il a peur de Marc-Antoine et de son armée énorme (fourni par Diablo en partie) et de Montloup, il ne veut pas s'engager contre Diablo. Hugues nous assure son aide contre Trencavel et Diablo en échange de participation à sa joute, et de sa présence à la notre. J'espère qu'il va vraiment tenir sa parole.

     

    Enfin, je dois piller quelques terres, dont HOLSTEIN qui est l'une de mes terres riches, mais menacer par Trencavel. Nous allons tenter de rendre félon Diablo en AUSTRIA grâce à une attaque sur le territoire de Boniface (je suis en guerre avec Boniface à cause de l'appel de l'Elfe). De plus, Angelo va encore devoir piller ses terres en parties pour lever des hommes. Nous devrions lever à nous 3 pour 20000 hommes supplémentaires techniquement. Cela ne devrait pas suffire à freiner Diablo ce tour (même si on tente avec quelques défense passive et des attaques ciblés de le ralentir, voir de reprendre des territoires FRIESLAND, BAVARIA et SWABIA). Cependant, ses alliés sont ruiné, nous devrions en théorie pouvoir reprendre le dessus sur lui d'ici 3/4 tours. C'est long, surtout qu'il peut gagner d'ici la.

     EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

      

      

      

      

     

      

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    On peut voir que Diablo à l’avantage en terme de chevalier, mais aussi en terme de puissance économique maintenant que 2 seigneurs se sont sacrifié pour lui !

     

     

     

    Tour 13 : 

    Diablo a été ONR. Ce qui nous a permis de ne rien perdre, même d'avancer un peu sur lui. Par exemple, j'ai pris SWITZERLAND qui est l'un de ses centres de recrutement. Ca va me faire quelques écus, et j'ai même réussi à isoler le C-S de Diablo. Au sud, il semble réellement que la coalition contre nous prenne forme. Zinedine vient à la rescousse de Xedin. L'Elfe semble vraiment rester dans le camp de Diablo (tout en se débattant avec MontLoup et Marc Antoine). Seul Hugues semble bien vouloir rester en alliance avec nous contre Diablo. Cependant, il ne souhaite pas déclarer la guerre à de Trencavel, qui lui bloque donc totalement le passage vers les terres de Diablo.

     

    Nous continuons donc notre alliance à 4, mais avec une aide conséquente de la part de Boniface contre le front de Diablo. Celui-ci entre en combat avec 2 de ses meilleurs chevaliers au nord de l'Italie. Il risque d'y éliminer l'Abbé Corse. Ce qui sera ça de gagner, car l'Abbé semble être celui qui lie toute la carte contre nous.

     

    Je n'ai actuellement aucune idée de comment la victoire peut se dessiner, ni qui pourrait gagner cette partie.

     EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

     

    L’ONR de Diablo nous a donc permis de souffler un tour, mais ca va rester très très compliqué.

     

     

     

    Tour 14 :

    Diablo n'a pas été ONR, et donc forcement, il a recruté à tour de bras pour arriver jusqu'à 40 000h dans son armée. Nous avons donc perdu la quasi-totalité des batailles que nous avions entreprises. Nous avons donc reculé au niveau de notre ligne de front. Et Diablo a de très bons chevaliers, et 25 terres... Tout prêt de la couronne donc.

     

    De plus, Angelo a demandé à se faire remplacer car il n'a plus le temps. Heureusement, c'est KornFlakes qui a pris la régence, nous allons donc pouvoir continuer dans la même politique. Durant ce tour, de larges négociations ont été engagé avec les Africains Xedin et Zinedine, afin que ceux-ci se rallie à notre cause contre Diablo. Cependant, Myth et Zinedine ont un différent très important, il semble impossible de trouver un compromis acceptable par tous. Cela voudra sûrement dire que Zinedine n'interviendra pas contre Diablo, voir même l'aidera à devenir Roy. Myth quand à lui, refuse de voir ses perspectives d'agrandissement annihilées par les Africains.

     

    Je ne pense pas que Diablo puisse trouver les 6 terres qui lui manquent pour devenir Roy ce tour-ci, même si c'est encore possible pour lui. Nous devrions ce tour perdre 3 terres face à lui. Il faudrait alors qu'il se félonise sur ses alliés pour pouvoir prendre les terres qui lui manque. De plus, Hugues, qui venait de me déclarer la guerre en signant la paix avec Diablo, m'assure qu'il s'apprête à faire machine arrière et à re-déclarer la guerre a Diablo. Si Diablo ne gagne pas ce tour-ci, et qu’Hugues lui déclare réellement la guerre, et que Zinedine ne fait pas trop de King-Making, il devrait être alors encore possible d'empêcher Diablo de gagner.

    L'un de mes chevaliers (mon plus fort d'ailleurs) patrouille toujours sur ses terres, pillant à tour de bras tout ce qu'il peut. De ce fait, je réduis la puissance économique de Diablo sérieusement.

     EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

     

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

     

    Tour 15 :

    Diablo n'a pas gagné, en tout cas pas encore. Il n'a d'ailleurs pas progressé sur le front allemand. Il a même essuyé quelques défaites cuisantes, notamment en SAXONY, ou nous avions vu juste avec le régent d'Angelo de Chasseloup. La défense statique de cette terre stratégique a été une victoire en tout point. Cependant, Diablo est encore à 26 terres, et il progresse pas mal notamment au nord de l'Italie, ou Boniface, lui a reculé. De plus, j'ai perdu mon chevalier dévastateur de son économie. Enfin, Tichinevicth a plutôt retraité vers SWABIA. Je n'ai plus le moyen de le faire courir partout au milieu de ses terres.

    Enfin, Zinedine n'a pas souhaité tenter l'alliance avec nous, au point même qu'il a signé une alliance avec Diablo contre nous. Mais heureusement, Myth lui a infligé de sévères pertes et a progressé en Italie et en Grèce. Xedin est d'ailleurs au point de rupture étant donné qu'il n'a plus du tout d'armées.

    Hugues quand à lui à respecté ses engagements et nous a rejoints dans la guerre contre Diablo en signant la paix avec nous. C'est vraisemblablement ce qui va empêcher peut être Diablo de gagner ce tour-ci. Car j'espère qu’Hugues va progresser contre Diablo, quand Diablo va progresser contre nous.

    A notre surprise à tous, Boniface propose ce tour de se sacrifier pour l'alliance. Il propose de piller toutes ses terres, et de transférer l'argent (71 000 écus) à Angelo contre une armée de 15 000 hommes. Cependant, Angelo n'est pas en mesure de fournir cette armée ce tour-ci. C'est donc moi qui vais lui transférer le maximum (soit 14 000h), qu'Angelo me rendra le plus rapidement possible avec l'argent de Boniface. Cela va aussi nous permettre à tous d'augmenter notre nombre de terres, en effet, vu que Boniface va tout piller, Angelo, Myth et moi même allons avoir la possibilité de reprendre ces terres petit à petit. Cela permettra surement de nous départager tous les uns vis à vis des autres pour la victoire si Diablo ne nous la chipe pas.

    Ce tour, il est prévu que l'on fasse 7 attaques sur les terres de Diablo. Dans le but de le faire reculer. En effet, nous devrions prendre l'avantage numérique cette année sur lui, et il faut en profiter. Des attaques avec pas énormément de soldat, mais sur un nombre conséquent de territoire. La moitié de l'armée de Diablo se situe encore en Italie du nord nous permettrait d'avancer ce tour. Si la guerre n'est pas gagnée, ca sera une bonne avancée tout de même !

     

     

     

    Tour 16 :

    CATASTROPHE. Je suis mort, mon C-S a été tué dans une bataille bâclée en AUSTRIA. En effet, Diablo est passé à l'attaque avec plus de 16 000h, alors que je n'avais que 8 000h en défense statique en AUSTRIA. Cependant, il y a eu un problème. J'avais mis un repli défensif à hauteur de 2 500h qui n'a pas été pris en compte car j'ai transféré la totalité de mon armée (10 000h) à Boniface, avant de recevoir les 8 000h de la part d'Angelo. Résultat, l'ordre de repli défensif n'a pas été pris en compte, surement car le nom de l'armée a été reset par le transfert total du nombre d'homme. C'est plus que rageant. Je ne sais pas si c'est voulu par le Roy, mais c'est comme ca.

    Et le pire de tout, c'est qu'avec moi, partent 40 000h de notre coalition, la quasi totalité de l'armée d'Angelo. Pourtant, tout c'était passé comme prévu. Nous avions sérieusement avancé contre Diablo, tout comme Hugues. Diablo avait stagné à 26 terres, et sa chute n'était pas loin. De plus, toutes les terres de Boniface nous aurait permis de prendre l'avantage, et à la fois Hugues et Angelo était passé devant Diablo en RG. Bref, nous perdons la partie sur une bête histoire. Diablo a de plus encore reçu de l'argent de la part de ses "alliés". C'est cette fois -ci l'Elfe qui lui file de l'argent contre le cours du jeu, dans un but obscur.

     

    Je ne sais pas si Diablo va gagner, ou si Hugues va réussir à renverser la vapeur. Quoi qu'il en soit, je vois mal Angelo pouvoir arrêter Diablo et ses 60 000h avec ses 10 000h restant, malgré les 80 000 écus dont il dispose. Et mon aventure s'arrête ici.

     EURO 169 - La faillite du Bloc de l'Est

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      (Un grand trou blanc, beaucoup de terres neutres… La place qu’occupait mon territoire et celui de Boniface... Les terres neutres permettaient aussi de voir comment j’avais avancé vis-à-vis de Diablo. Il était perdu)

     

     

     

    Ce fut une partie terriblement intéressante, dans laquelle j'ai pu monter une alliance destructrice avec mes alliés du Nord, Angelo et Myth, et auxquels a su se greffer Boniface (que je n'avais pas prévu à la base, mais qui fut un allié des plus fidèles et des plus agréables à côtoyer). Sans cette erreur d'ordre, je pense que nous aurions été en mesure de gagner la partie finalement. Myth avait un boulevard au sud, et Angelo et moi commencions à percer totalement les défenses de Diablo. Le centre de SAXONY aurait permis des recrutements importants et sur le front, et la perte d'AUSTRIA n'aurait pas été un véritable problème.

     

    Si les dons d'écus deviennent interdits, on pourra dire que la partie nous était acquise. Car Diablo a reçu plus de 115 000 écus de don pour nous contrer. Quasiment 5 joueurs ont sacrifié leur partie à son égard, et simplement contre nous (alors que la plupart de ces joueurs, sauf l'Abbé en gros) n'était pas menacé directement par nous. Diablo a été très bon dans le cadre de l'aspirateur à écu qu'il a joué, mais de mon point de vue, sur sa frontière, j'ai trouvé ces dons exagéré, et terriblement injuste, même s'ils n'étaient pas contre le cours du jeu au final. Je ne suis pas contre les dons d'écus, cependant, il faut que cela aille dans le sens du jeu. Sur cette partie, ils l'ont été, donc pas de problème. Par contre, vu la puissance de ces dons, on peut imaginer beaucoup de prochaine partie (un peu comme la BEST01 notamment), où les dons font d'un seigneur qui ne le mérite pas spécialement, le Roy à l'insu d'autres joueurs. Au final, je serais donc pour une régulation du don d'écus, sans pour autant l'interdire. Il faut alors trouver le juste milieu. Il faut que celui qui reçoive les écus prenne un risque à cela.

     

    Il me vient alors une idée. Au moment du don d'argent (et il faudrait créer un ordre "Don d'écus" tout en limitant les récompenses de joutes à 5/10 000 écus, et les ventes de territoires à la même somme), le C-S du receveur perds un certain montant de renommée... (Par exemple, 1 000 écus = 2.5 de renommée), ce qui implique qu'un don de 20 000 écus fait baisser de 50 la renommée du C-S de celui qui reçoit. Un don de 80 000 écus comme on l'a vu ici, fait donc baisser la renommée de 200. Autant dire, que ca ne devient un risque à prendre dans le cadre du don d'écu. C'est toujours faisable, mais ça à un cout.

     

    Enfin, pour cette partie, je tiens donc à remercier Angelo de Chasseloup (puis Korn pour la régence), Boniface et Myth pour notre alliance forte, indestructible, terriblement efficace et agréable. Je tiens aussi à m'excuser auprès de Sagramor. C'est lui qui le 1er à tenter de faire une alliance avec nous 5. Malheureusement, celui-ci a été la victime de son propre plan (et je ne saurais pas forcement bien dire pourquoi, tout en admettant que j'en ai été l'auteur). Je tiens à féliciter Diablo et Hugues pour leur partie plus qu'intéressante. Ainsi que la forte alliance Africaine, qui aurait pu être aussi efficace que nous si Zinedine n'avait pas été si gourmand et moins mono-manique, et si l'Elfe avait su juguler les 2 français qui lui ont causé des soucis.

    Enfin, je suis déçu de la tournure de la partie de l'Abbé et de Trencavel, qui n'ont jamais essayé de faire autre chose que jouer uniquement en sous-sbire de Diablo. Surtout vis à vis de Trencavel, que je proposais d'aider réellement contre Hugues, et avec lequel j'étais près à faire de grands efforts pour qu'il conquiert l'Angleterre et se joigne à nous dans la guerre de la France. Ce dernier à choisi de ne rien faire, alors qu'il aurait pu figurer au tableau d'honneur.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    De la tour pointue
    Samedi 15 Décembre 2012 à 18:12

    Félicitation pour ces récits, pas forcément toujours evident à suivre mais représentatifs de la complexité du jeu.

     

    Bravo!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :